Vos témoignages

Ici sont rassemblés tous vos témoignages, ce livre d'or est une illustration magnifique de ce mouvement profond de régénération qui peut impacter chacun de nous. je vous invite à parcourir ces témoignages, forts, touchants, émouvants et à faire le choix, enfin, de la régénération tous azimuts ! Il ne s'agit pas d'une tribune, d'un espace de débat mais d'un espace de témoignage sur les bienfaits (ou les difficultés) que ce changement de mode de vie a pu vous apporter. Dans ce cadre , vous comprendrez, afin de ne pas rendre la lecture trop fastidieuse, que les messages ne rentrant pas dans ce cahier des charges (questions, remarques hors sujet ...) seront supprimés, l'espace du forum est là pour cela.

Il n'y a aucune modération concernant ce qui relève du témoignage, qu'il soit positif ou négatif, aucune censure...

 

Cet espace est dédié aux visiteurs du site et à l’expression des témoignages de nos lecteurs ou auditeurs (vidéos). Chacun est donc libre (toujours dans le respect) de partager ses  expériences et de raconter, selon sa sensibilité, sa vision des choses. Pour autant, cela n’engage que son auteur. L’association REGENERE, son site et Thierry CASASNOVAS ne sont pas responsables de l'usage qui pourrait être fait des informations qui figurent dans ce livre d’or.

 

Pour pouvoir laisser un témoignage , vous devez être inscrits et enregistrés . Si vous souhaitez faire retirer votre message, n’hésitez pas à nous le faire savoir.

   
   
Témoignages
  • Avatar
    Christine Billerey

    Bonjour à tous,

    Il me manquait une notion primordiale dans ma vie, Thierry me l'a apportée.
    Un grand merci à toi Thierry.
    Alors j'apporte mon témoignage, mon expérience par laquelle je rejoint la compréhension de Thierry sur la vie.

    Naissance difficile, syncope, pleures toutes les nuits pendant 1 an, problème d'alimentation (injections de je ne sais quoi toutes les semaines pendant des mois), peur de l'abandon (abandon réel du père), crise d'adolescence très douloureuse...
    Vers 17 ans, une fois par mois en moyenne et en cas de stress, douleurs à droite du plexus solaire, sous les côtes. Le ventre gonfle, la douleur augmente d'heure en heure, comme un poignard qui me transperce, mal aux reins, douleur insupportable, calmé uniquement par Viscéralgine forte.
    Ces crises deviennent de plus en plus fréquentes, après coloscopie et autres examens, on me dit que "ça doit être nerveux". C'est tout. Ca durera pendant des années, il m'arrive encore d'en avoir encore mais j'arrive à les arrêter sans médicaments.

    Une vie de fuite, sport à outrance, stress dans le travail, spirale infernale du non stop des hyper actifs, pour ne pas laisser le temps à mes souffrances de s'exprimer.

    Beaucoup de laitages, de céréales, pas de fruits. Si j'avais pu, j'aurais aimer prendre des pilules à la place de manger... Le sommeil me paraissait une perte de temps. Je ne m'écoutais jamais, il ne fallait jamais se laisser aller (éducation) et ne rien laisser paraitre. J'étais une femme forte !!! Besoin de personne et surtout pas d'aide. Illusion égotique. Vide intérieur.

    A 30 ans, naissance de ma fille, problèmes au yeux, grosse fatigue et douleurs apparaissent.
    Les surdoses de vitamines, intraveineuses de magnésium et autre essais n'y feront absolument rien.

    Au bout de 5 ans, complètement effondrée, la médecine pose enfin son diagnostique : Fibromyalgie/syndrome de fatigue chronique.

    A 40 ans, après avoir été sous diaminopyridine (mieux au niveau de la fatigue, effets secondaires et arrêt du traitement par l'hôpital, sans motif ), essayé les anti-dépresseurs pour l'inhibition de la recapture de la sérotonine que j'ai dû arrêter voyant mon état s'aggraver (envie de suicide, plus de digestion..) Je me passe des services infructueux de la médecine traditionnelle.

    ==> Arrêt complet de mon travail, divorce et début de l'enfer autant matériel (seule avec une fille à charge, plus de revenus, problèmes de logements...) que psychologique.
    Je tient à peine debout, nuit de 13h, levé puis me recouché sur le canapé pour redormir presque toute la journée. Petite amélioration en fin d’aprèm’ puis couché vers 21h. Perte de mémoire, Problème d'élocutions, de concentration, dégout de la nourriture, pas la force pour faire à manger… Difficile à vivre quand on à une fille à charge… Je ne peux m'occuper ni de moi, ni de la maison, Tout est négligé. En survie.

    Petit à petit je me tourne vers la méditation, rencontre des personnes et lit beaucoup de livres sur le comportement humain, la spiritualité...
    Alors ma vision de la vie commence à changer pour arrivé aujourd'hui à une vie presque 'normale'.

    Ce qui a vraiment amélioré mon état c’est la compréhension de la vie qui m’a amené à commencer à prendre soin de moi, de mon corps, à ne plus être dans l’auto destruction.
    * La méditation m’a permis de voir mes souffrances, d’en libérer, de m’apporter la sérénité, la foi et de ne plus laisser mon mental gouverner (bien qu’il se le permette encore parfois, qu'il revienne en force quand quelque chose s'écroule dans ma vie, affective ou matérielle, mais il ne fait plus les mêmes dégâts).
    * Habiter dans la garrigue, ce que j’ai fais ces dernières années mais, aujourd’hui, à cause de problèmes « matériels », je suis à nouveau en ville et ça ne me va pas du tout. La nature nous ressource profondément.
    * faire ce dont j’ai toujours rêver mais que je ne m’autorisais pas, peindre. Chacun nait avec un don, ce n’est pas pour rien…

    * La compagnie de vrais amis, mais la maladie crée l'isolement. Le manque de moyen financiers n'arrange pas les choses, pas de chauffage l'hiver repousse les visiteurs, visiter une personne en mauvais état n'est pas agréable, la fatigue ne permets pas les sorties...

    * Le retour à l'exercice non fatiguant quand mon corps veut bien. Marche et bains de mer sans forcer (très peu d'occasions malheureusement pour les bains). Ma chienne m’aide beaucoup car elle m’oblige à sortir tout les jours.
    * Le changement d’alimentation. J’ai commencé à manger bio il y a 7 ans, limiter les glutens et, pour une question d’étique, ne plus manger d’animaux.

    Mais il me manquait ce que Thierry nous apporte, l’importance primordiale d’avoir un corps saint, la compréhension de la physiologie.

    Je ne comprenait pas pourquoi, depuis quelques années, malgré une compréhension de la vie (celle que décrit Thierry), ainsi que des intégrations d’ordre plus spirituelles, j’avais toujours des problèmes non seulement physiques (beaucoup moins lourds depuis les méditations) mais également d’ordre « matériel ».
    En effet, l’Esprit a besoin de la Matière pour s’incarner, mais une Matière saine, comme il est prévu à l’origine, et j’en suis encore loin.

    Je suis au jus et au cru depuis un peu plus de deux mois. Malgré un gros problème de cystite pendant 3 semaines avec gastro qui m’ont mise en panique, je peux constater que petit à petit, ça va mieux.
    Plus de problème d’anorexie et malgré une fatigue quasi constante, je sens un retours de l’énergie, la sensation que la fatigue est plus due à la régénération qu’à la fibromyalgie.
    Alors un grand merci à Thierry et toute son équipe.
    Rien n’est définitif. Tout est à vivre.
    Surtout, faire ce qui nous fait plaisir, ce dont nous avons envie, pas ce que nous pensons qu’il est bien de faire.
    Bonne route à tous.

    Christine (66)