Vos questions

Comment opérer une transition alimentaire en douceur ?

A mettre en place à votre rythme, en quelques semaines, mois ou années.

 

Partons d’une alimentation très « standard » :

 

Stade 1 : passer aux produits en qualité bio + introduire les jus de légumes + prendre des plantes médicinales (notamment pour le soutien des émonctoires).

Les jus : fraichement pressés avec un extracteur à rotation lente idéalement, sinon en centrifugeuse. Fruits maxi 30-40%, le reste est composé de légumes et verdures biologiques.

Il est recommandé de ne pas mélanger plus de trois produits différents, dans les jus, faire simple, la pomme et la carotte sont une bonne base puis ajouter au choix, par exemple : épinard, céleri, mâche, scarole, etc...

Nous avons remarqué qu'une consommation de 50 cl de jus de légumes par jour commençait à amener des modifications positives notables sur l'organisme. 

Pour les plantes médecinales : les "4 Fantastiques" de chez ABC de la Nature sont un bon départ, elles vont permettre d'activer toutes la sphère émonctorielle.

 

Stade 2 : retirer progressivement les "poisons majeurs" que sont les produits laitiers (particulièrement pasteurisés, les produits contenant du gluten, le sel raffiné et le sucre raffiné, les stimulants (café, thé, alcool, etc...)

A ce stade là nous pouvons également commencer à modifier nos méthodes de cuissons, en nous orientant vers la cuisson vapeur, plus que les fritures.

 

Stade 3 : procéder à un jeûne matinal (uniquement pour les personnes ayant une bonne vitalité)

Ces personnes ayant une bonne vitalité, dans un premier temps, peuvent prendre un petit déjeuner de fruits, puis un petit déjeuner aux jus de légumes, et éventuellement un jeûne plus strict avec de l'eau chaude citronnée le matin. 

 

Stade 4 : suppression de toutes les céréales qui sont avantageusement remplacées par des légumes cuits à la vapeur, des fruits et des légumes crus. Forte diminution des produits animaux.

Exemple d'un programme :

Jus le matin, fruits à midi, crudités et légumes cuits le soir et de préférence en cuisson douce, avec matières grasses, oléagineux, ou produits animaux.

Il est bon à ce stade d'augmenter les rations de légumes crus avant chaque repas, et de fruits frais bien mûrs de préférence biologiques, seuls ou avant les repas.

Continuer les jus frais.

Parmi les matières grasses, les huiles végétales peuvent être utilisées, comme l'olive et la cameline, crues et bio de première pression à froid.

Nous pouvons également passer à la consommation des produits suivants : avocat, noix de coco, et oléagineux en quantité raisonnable.

 

Stade 5 : Suppression de tous les produits cuits. 

Emotionnellement, il est plus facile de manger les fruits le midi, et les crudités et le gras, le soir.

Physiologiquement il est « mieux » de manger les crudités et le gras le midi, et de garder les fruits pour le soir.

 

Notez bien que cette "feuille de route" est un raccourci assez caricatural du chemin que peut suivre un individu. Il est donc évident aussi que ce n'est, ni une obligation, ni un critère de valeur, ni une question de mérite de manger d'une certaine façon plutôt qu'une autre. L'important étant de répondre à nos besoins et à nos objectifs. Il n'y a pas plus de mérite à ne consommer que des fruits, qu'à manger une alimentation classique. Ce qui fait la différence, c'est l'état de l'individu...